Vous êtes ici : Accueil
Communiqué de presse de l'AMUF dénonçant l'agression de la FHF envers les urgentistes et les PH
25 septembre 2015

[CP] #AMUF dénonçant la position de la FHF sur l'accord sur le #TempsDeTravail --> suivez le lien http://t.co/zyH73cWq2j

— AMUF_AMUF (@Amandin_AMUF) 25 Septembre 2015
Communiqué de presse du 31/08/2015 Fermer des services d’urgences n’est pas la solution
31 août 2015

 
La solution pour les urgences serait selon certaines interprétations du rapport Grall de fermer les services d’urgences dit à faible activité, soit plus de 10 % des services existants.
 
Alors que ces 20 dernières années, de nombreux services ont été fermés, l’AMUF considère que descendre en dessous du seuil actuel de services existant mettrait la population en danger.
 
Certains évoquent la pénurie de médecins pour justifier cette proposition. Il faut savoir que cette pénurie a été sciemment créée depuis près de 30 ans pour justifier justement les restructurations et les fermetures de service. Par ailleurs cette pénurie s’est aggravée ces dernières années par la fuite et l’abandon du métier par un nombre croissant de collègues, jeunes et moins jeunes, face à la pénibilité et à la dégradation des conditions d’exercice. Cela a d’ailleurs été la raison de notre mouvement de grève à la fin de l’année 2014.
 
La solution n’est sûrement pas de demander aux médecins généralistes qui connaissent également une situation démographique dégradée de se transformer en « médecins correspondant de SAMU ».
 
Notre  première exigence est d’appliquer sans délai le protocole d’accord sur le temps de travail avant d’éviter le départ de nouveaux médecins et de pouvoir rendre le métier plus attractif pour les jeunes.
 
Deuxièmement, il faut former plus de médecins urgentistes et adapter les quotas par région aux besoins prévisionnels. La bonne option n’est pas de créer une nouvelle spécialité, comme cela semble se dessiner sous la pression des hospitalo-universitaires, mais de maintenir le système actuel est ciblant les postes prioritaires avec des embauches directement sur le statut de praticien hospitalier avec une accélération de carrière. En effet comment accepter que certains de nos jeunes collègues se voient proposer comme premier emploi, des CDD de 3 mois ! Si l’objectif était de les faire fuir, on ne s’y prendrait pas mieux.
 
Enfin, nous demandons maintenant depuis 10 ans de créer des pôles territoriaux d’urgence avec des équipes de médecins exerçant sur plusieurs sites, à l’instar de ce qui est déjà fait dans le Vaucluse depuis plusieurs années, afin de maintenir les sites de proximité en lien avec le site de référence.
 
En conséquence, l’AMUF demande le maintien de tous les services d’urgences existant actuellement en France.

Le SNPHAR-E soutient l'instruction sur le temps de travail des urgentistes
23 juillet 2015
Dans son communiqué de presse du 22/07/2015, le SNPHAR-E salue et soutient l'avancée sociale obtenue par les urgentistes quant à leur temps de travail. Le SNPHAR-E dénonce les positions de la FHF et surtout de la conférence des présidents de CME et notamment de son président. 
L'AMUF apportera son soutien sans faille et appuiera la transposition de l'instruction aux autres spécialités ayant la même pénibilité  (anesthésistes etc...) 

Pour lire le communiqué de presse cliquez ici

Marisol Touraine première ministre de la santé à reconnaitre le temps de travail des urgentistes !
13 juillet 2015

La ministre de la santé a donc respecté ses engagements de décembre.


Une grande victoire pour une avancée sociale majeure qui aura pour vocation à s’étendre aux autres spécialités ayant la même contrainte au temps

 

Après 15 années de combat syndical, l’instruction relative au référentiel national de gestion du temps de travail applicable dans les structures de médecine d’urgence est donc signée depuis vendredi soir !

 

Le ministère nous informe qu’elle sera donc publiée dans le courant de cette semaine

 

L’alliance AMUF-CGT salue avec enthousiasme la sortie de l’instruction sur le décompte du temps de travail des urgentistes qui applique l’accord du 22 décembre 2014 , fruit d'une longue négociation depuis mars 2015. 

 

Il s’agit d’une véritable « révolution » pour l’hôpital public.

 

Nous nous félicitons de cette avancée majeure dans le mode de fonctionnement des urgences qui garantit aux médecins de meilleures conditions de travail et apporte une modernité dans l’organisation. Alors que nous assistions à une progressive désaffectation des jeunes et des moins jeunes, cet accord a redonné de l’espoir à un grand nombre de nos collègues.

 

La ministre de la santé  a donc tenu ses engagements de décembre et n’a donc pas cédé aux pressions des conférences de directeurs et de certaines fédérations qui ont tenté de faire échouer ce processus engagé suite à notre grève.

 

Nous ne sommes pas encore au bout du chemin et la mise en œuvre pratique nécessitera encore du travail en fonction des particularités des organisations locales, notamment dans certains CHU. Nous resterons vigilants, notamment avec les Comités techniques régionaux des urgences mis en place au niveau des ARS pour que l’application pleine et entière de la circulaire puisse se faire dans les meilleures conditions dans l’ensemble des établissements;

 

Par ailleurs L’AMUF-CGT et SUDF sont en attente des recommandations du groupe de travail piloté par jean Yves Grall sur l’organisation territoriale de la médecine d’urgence qui viennent en complément de la mise en œuvre de l’instruction sur le référentiel de temps de travail.  

 

 

Enfin nous travaillerons avec les autres inter syndicats de PH notamment la CPH et avenir Hospitalier à l’extension de cette avancée sociale majeure aux autres spécialités ayant la même contrainte au temps

 

L'instruction à paraitre --> INSTRUCTION

 


Pétition du Collectif Hospitalier du Haut Béarn et de la Soule
30 juin 2015
Maintenez l'offre de soins du pôle de santé d'Oloron Sainte Marie en soutenant son projet immobilier et en maintenant le service de réanimation.
Collectif Hospitalier du Haut Béarn et de la Soule
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • AGENDA
    Les RDV de l'AMUF
  • RESSOURCES
    Toute la doc.
BOUTIQUE
LES NOUVEAUX PRODUITS
Dans ce dernier tome des chroniques que Patrick Pelloux écrit depuis douze ans dans Charlie Hebdo, vous entrez tour à tour dans le quotidien des malades, des soignants, des hôpitaux, des urgences ou du système social, fait d'une poésie moderne et de dram
Dis-moi comment tu meurs, je te dirai qui tu es... et à quoi ressemblait ton temps. Médicale, littéraire, politique, sociale, artistique... une promenade passionnante dans l'histoire de France (et pas seulement). Délaissant momentanément les urgences d
Si vous mourez de peur, d'ennui, de faim. Si vous mourez d'envie de désir, d'amour. Si vous mourez de soif, d'inquiétude, de fatigue, de chagrin. Si vous mourez de rire, de vieillesse, de maladie. Si vous mourez dans votre lit, de mort naturelle, à pe
Pour vous aider, pendant vos stages, à mobiliser les connaissances acquises à l'IFSI et à savoir les appliquer aux cas des patients, les Editions Maloines ont créé la collection Mémentos de stage de l'infirmière. Des fiches condensées et faciles à consu
REFORME DE L’ HOPITAL: LA GRANDE VADROUILLE OU APOCALYPSE NOW?
Critique AMUF: Cinquieme édition du livre de Jean Marc Laborie « réanimation et urgences pré-hospitaliere aux éditions Frison-Roche. Sans grande surprise l’ouvrage est un lexique de l’exercice pré-hospitalier. La mise en page est lisible mais l’ouvrage n
    
NOS PARTENAIRES
bannière Stormette
VideoWall
Facebook
Rencontres AMUF
AmuhfL