A toutes et tous les urgentistes de France

Depuis les négociations de 2000 et les accords sur l'ARTT de 2002 nous n'avons eu aucun progrès social. Depuis toutes ces années nous demandons la juste reconnaissance de notre temps de travail sur la base de 39 heures. Nous savons que  des collègues d'autres spécialités sont contre car le décompte en demi-journées est à leur avantage, nous le comprenons. Nous saluons le combat des syndicats libéraux qui ont obtenu en 2011 la défiscalisation de leur temps de PDS et des augmentations de rémunérations pour la nuit. Mais nous n'acceptons plus d'être les derniers écoutés et les derniers à obtenir de meilleures conditions de travail. Nous en avons ras le bol de travailler gratis au delà de 39h . Des années que l'AMUF se bat pour cette légitime reconnaissance. Nous remercions les adhérents qui depuis des années soutiennent ces revendications et notre lutte pour protéger un service public de qualité.  C'est pourquoi vous devez vous déclarer gréviste à partir du 22 décembre car vous avez une responsabilité d'engagement à l'égard du service public et citoyen pour obtenir un progrès social. A ce propos, adhérez sur notre site --> http://www.amuf.fr/adherez-a-lamuf/index.html Avoir enfin des planning basés sur 39heures, décomptés en heure, avec du temps additionnel au delà, contractualisés et une contractualisation des activités non cliniques afin de moderniser notre travail et la transparence.  Obtenir une valorisation de l'indemnité de garde de nuit est aussi une revendication forte afin d'être payé comme les CCA et les universitaires. Le travail de nuit est le même pour tous alors ayons les mêmes indemnités de garde de nuit sans oublier nos confrères à diplômes extra européens. Le combat syndical est un combat pour la justice et l'égalité . Nous savons que c'est exceptionnel à la veille des fêtes et toute la symbolique que cela porte. Cet engagement que nous vous demandons pour obtenir un progrès social est très important. Mais la crise sociale et économique que nous connaissons nous pousse à nous mobiliser pour ne pas être, toujours, les derniers servis et être passif devant le poids des contraintes du travail des urgentistes.. Nous pensons en faisant ce mouvement à vos enfants qui ainsi, vous verrons plus souvent, avec des planning en 39h, nous pensons à toutes celles et ceux qui sont en burn-out et qui pourrons souffler un peu. Mais aussi à la juste reconnaissance de votre travail dans tous les services d'urgences, tous les SAMU et tous les SMUR.  C'est pourquoi nous vous demandons de soutenir ce mouvement en répondant massivement à l'appel à la mobilisation sociale, pour être ensemble et nous aider dans les négociations qui se déroulent d 'heure en heure. Très cordialement Dr Patrick Pelloux, président de l'AMUF
publié le 16 décembre 2014
AddThis Social Bookmark Button
SEO by Artio